TCR Germany – Sachsensring – 08-09/09/2018

De la vitesse, de belles attaques mais aussi de mauvaises rencontres : voilà comment pourrait se résumer le week-end de Théo Coicaud pour l'avant dernière manche de l'Adac TCR Germany sur le circuit de Sachsenring, non loin de la Tchéquie.

Course 1 : bien parti mais… pas arrivé !

Des qualifications bien menées plaçaient le Normand sur la 6e place de la grille de départ. A l'extinction des feux, le pilote de la Hyundai i30 N flanquée du numéro 27 prenait le milieu de piste et grillait promptement la politesse à deux concurrents pour s'emparer de la 4e position.

Un envol parfait mais de courte durée avec l'entrée de la voiture de sécurité, le temps d'évacuer les véhicules déjà hors-jeu après les nombreux accrochages du premier virage.

Au restart, Coicaud devait batailler pour conserver sa position devant le Seat d'Eberle et laissait s'échapper le trio de tête emmené par Luca Engstler, fort de sa pole position. Une fois le cas Eberle réglé, une autre menace se profilait avec l'Audi d'Antti Buri qui passait rapidement mais le Français recroisait dans une manœuvre à montrer dans toutes les écoles de pilotage et conservait son avantage.

Le podium était encore jouable quand Eberle vint une nouvelle fois se mêler aux débats. Invité sur cette manche, le Suisse tentait l'intentable en voulant passer à la fois Coicaud et Buri déjà en bagarre. Résultat, il touchait l'Audi du Finlandais et partait en travers, embarquant la Hyundai du Français dans le bac à gravier, pour le compte…

Course 2 : un départ de feu, un résultat moins flambant

De la 5e position sur la grille, Théo Coicaud partait comme une balle et prenait la 2ème place, à deux doigts de s'emparer de la tête de la course ! Trop large dans le premier virage à cause d'un freinage un peu tardif, il se faisait tasser puis pousser hors-piste par Kankkunen et retrouvait sa 5e place avant une nouvelle entrée de la voiture de sécurité.

Au redémarrage, il ouvrait la porte à son coéquipier en lutte pour le titre qui passait rapidement Max Hesse quand le Français allait lui, buter de nombreux tours sur l'Audi de l'Allemand qui bouchonnait copieusement. Une fois passé, il entamait une superbe remontée et comblait rapidement les 5'' qui le séparaient de son coéquipier, prenant à deux reprises le record du deuxième secteur devenant le plus rapide en piste à cet instant.

L'issue reste incertaine quand en fin de course, Niels Langeveld qui menait les débats depuis le départ se ratait et se faisait passer par tous ses poursuivants avant de récupérer son énorme travers juste devant Coicaud, qui terminait finalement 6e.

Un peu déçu, le Normand restait positif dans l'adversité : « Je suis content de mes départs ! 2 places de gagnées en C1 et j'arrive presque à prendre la tête en C2 ! Il faut saluer le travail des ingénieurs de Hyundai Motorsport : la i30 N permet de faire des départs canons plutôt facilement. Pour le reste, c'est évidemment dommage de se faire sortir par un pilote invité qui roule en mode kamikaze… J'espère qu'il n'y aura pas d'invités pour la finale d'Hockenheim !

La course 2 était très intense, excitante ! Le résultat, moins. Maintenant, place à la finale. Ce sera la folie ! Les trois premiers se tiennent en quelques points et je ferai de mon mieux pour aider Luca qui est en tête, à gagner le championnat. Seul bémol, notre Vmax n'est pas très bonne et il y a une grande ligne droite à Hockenheim. Les ingés bossent là-dessus. On verra. »

T.P.

> Les photos