TCR Germany – Zandwoort – 18-19/08/2018

Théo Coicaud signe son premier podium sur l'ADAC TCR Germany et permet à son team de réaliser le doublé sur le circuit de Zandvoort, où se déroulait la 5e manche de la saison.

Le pilote normand fondait beaucoup d'espoir sur sa nouvelle voiture. Il n'aura pas fallu longtemps pour lui donner raison. Dès les essais libres, puis ensuite en Q1 et Q2 avec le 6e chrono, tous les feux étaient au vert.

Un Top 10 pour commencer

Au départ de la Course 1, la Hyundai i30 N TCR #27 effectuait un très bon envol et s'emparait de la 5e place après quelques mètres. Mais c'est l’autre coréenne, celle de son coéquipier Luca Engstler auteur d'un départ encore meilleur depuis la 10e place, qui le débordait. Dans le même temps Coicaud se faisait percuter par l'Audi #54 de Simon Reicher et perdait une nouvelle position.

Une Safety Car plus tard, toujours 7e, Théo Coicaud restait dans le peloton des « vites » et tenait le rythme sans toutefois pouvoir porter une attaque. C'est dans le dernier tour qu’il tentait de prendre le meilleur sur Reicher, sans succès, mais avec un nouveau Top 10 à son actif. De quoi gonfler la confiance…

Course 2 : le doublé pour Hyundai Team Engstler

Luca Engstler en pôle positon préservait son avantage au départ alors que Théo Coicaud, depuis la 5e place sur la grille, réussissait un départ de folie ! Net et sans bavure, il dépassait deux concurrents et prenait la 3e place avant l'intervention de la Safety Car, consécutive à la sortie de piste de Max Hesse sur l'Audi #19.

Quelques gouttes de pluie faisaient leur apparition quand la voiture de sécurité relâchait la meute. Au bout de la ligne droite et au prix d'un énorme freinage sur la Seat de Lauris Prattes, Coicaud s'imposait pour le compte de la 2e place. Restant un temps sous la menace de Prattes, il se détachait petit à petit jusqu'à prendre carrément le large et se retrouver dans le sillage de son coéquipier.

En fin de course, Niels Langeveld et son Audi venait troubler un moment la belle image, mais le Normand défendait parfaitement sa position et permettait à Hyundai Team Engstler, dès la deuxième manche de sa jeune histoire, un premier et magnifique doublé.