Championnat de France F4 / GT Open Barcelone.

Dernière manche de la saison, le circuit de Catalunya accueille des académiciens gonflés à bloc. Si le titre et la 2ème place sont acquis, rien n'est joué de la 3e à la 7e place occupée par Théo Coicaud !

Hélas le week-end barcelonnais commence mal pour le pilote de la Signatech F4 Renault #27. A cause d'un faisceau électrique défectueux qui fait perdre de la puissance à sa monoplace, il n'obtient que le 10e temps des qualifications. Pas le résultat rêvé pour jouer devant…

Quand ça ne veut pas…

Loin sur la grille, Théo Coicaud s'élance parfaitement, passe immédiatement trois concurrents et imprime un rythme élevé qui lui permet d'occuper la 5e position au stade de la mi-course. C'est l'instant choisi par sa boîte de vitesse pour casser net et priver le pilote normand de précieux points.

Une « remontada » de huit places !

C'est la double peine qui s'impose à Théo pour cette course 2 : son abandon dans la manche précédente le contraint à partir de la dernière place. Qu'importe : son coup de volant comme sa fiabilité sont intacts et il entend bien le démontrer.
Auteur une fois encore d'un excellent départ, il reprend plusieurs places dès les premiers mètres. Audacieux mais propre dans ses dépassements, particulièrement véloce (3e meilleur temps du plateau à un petit 1/1000e du deuxième chrono), il réalise la plus forte progression de cette deuxième course qu'il termine à une belle 7e place.

La remontée fantastique, acte II

theo-coicaud-f4-barcelone-2016_22Un pilote préfère toujours partir devant, mais dans le cas contraire il doit savoir s'adapter. Plusieurs fois au cours de cette saison et encore sur ce circuit de Catalunya, le natif de Saint-Adresse a montré tout son talent dans le délicat exercice de la remontée. Alors pourquoi pas pour la dernière course ?
9e sur la grille, Théo prend un départ tout juste correct mais remonte sur le peloton de tête au fil des tours. 4e à l'entame de la dernière boucle, le podium est à sa portée. Il raconte la suite : « Je prends l'aspiration de Tristan Charpentier dans la ligne droite, je me décale mais il me tasse et on se touche. J'avais les deux roues dans l'herbe mais je n'ai pas lâché. C'était un peu chaud, mais c'est passé ! Je remontais fort sur Javier Cobian aussi. Un tour de plus et je pouvais accrocher la 2e place. » 
Au final, Théo décroche une 3e place méritée qui lui permet de boucler sa saison 2016 sur une bonne note.

Une saison positive pour un avenir qui se dessine dans la catégorie supérieure ?

Arrivé à Barcelone avec l'espoir légitime d'entrer dans le Top 5 du championnat de France de F4, Théo Coicaud conserve finalement sa 7e place, peu aidé par des soucis mécaniques et une dernière manche amputée d'une course.
Mais le bilan de cette première saison de sport auto reste globalement positif. En déficit d'expérience par rapport à nombre de ses concurrents, il gagne à Pau sous la pluie, entre six fois dans le Top 5 et signe une 3e place ici, à Barcelone. C'est aussi le sentiment du principal intéressé : « C'est dommage que la performance soit arrivée un peu tard. Depuis deux meetings, depuis le Mans où je fais top 5 à chaque course, elle est là. C'est ça qui est intéressant, c'est la progression. Ça reste une bonne année d'apprentissage. Après il y a les aléas mécaniques, les faits de course, mais ça fait partie du jeu. »
Mi-octobre, Théo effectuait sur ce même circuit un premier test sur une Renault FR 2.0. Dans la foulée de Barcelone, il s'est envolé pour Spa avec deux jours de roulage à la clé sur cette même monoplace. A suivre donc…

Classement Général Final

  1. Yifei Ye (421points)
  2. Gilles Magnus (278 points)
  3. Michael Benyahia (218 points)
  4. Javier Cobian (212 points)
  5. Tristan Charpentier (204 points)
  6. Hugo Chevalier (188 points)
  7. Théo Coicaud (170 points)
  8. Pierre-Alexandre Jean (162 pts)